Mobilisons-nous ! Les défenseurs des droits des femmes & des enfants mettent en garde contre la future loi à propos de l’autorité parentale.

Il en va de la protection des femmes victimes de violences, séparées, qui sont – elles et leurs enfants en danger – , encore en danger après une séparation !

Les associations et collectifs de défense des droits des femmes mettent en garde contre la proposition de loi relative à l’autorité parentale à l’intérêt de l’enfant.

Nous vous invitons à signer la pétition : en cliquant ICI


Manifeste Protégez les Enfants signé par la Fédération Nationale Solidarité Femmes l’Association SOS les Mamans, le Collectif Abandon de Famille – Tolérance Zéro, le Collectif National pour les Droits des Femmes, les associations Femmes Solidaires, Libres Mariannes, Osez le Féminisme, l’Association Internationale des Victimes de l’Inceste (AIVI), la Voix de l’Enfant (974), La Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes (CLEF), le Collectif Féministe contre le Viol, le Mouvement Mondial des Mères, La Ligue du Droit International des Femmes, les associations Rose Jaune, Réussir Egalité Femmes-Hommes, Réseau Féministe « Ruptures », Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir (FDFA), Elu-e-s Contre les Violences faites aux Femmes (ECVF) SOS Sexisme, Les efFRONTé-e-s, leCollectif Libertaire Anti-Sexiste (CLAS)

Voici le rapport thématique que la Justice a rendu le 22 novembre 2013 : cliquez ICI

Voici un article paru dans le journal hebdomadaire « Le Nouvel Observateur » qui analyse cette note : cliquez ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s