L’innovation militante de l’été: le Cyclo-Féministe !

Communiqué de presse : Cyclo-Féministe : Osez le féminisme 69 va à la rencontre des Lyonnais.e.s


Les militantes de l’antenne locale d’Osez le Féminisme ! ont chevauché leurs vélos durant la période estivale pour aller à la rencontre des Lyonnais-e-s. En tout, quatre sorties ont été organisées au cours de l’été. Les vélos décorés de drapeaux, pancartes et affiches ont arpenté les quais du Rhône et le Parc de la Tête d’Or. olf1

L’objectif de ces sorties était de promouvoir le féminisme, de signifier à un large public qu’aujourd’hui encore les combats sont nécessaires, de rappeler quelques chiffres et de parler des activités de l’association. « Nous nous rendons compte que les informations circulent bien sur les réseaux sociaux, entre militant-e-s, l’idée derrière cette initiative c’était de parler simplement du féminisme, d’aller vers des publics non-acquis et dépoussiérer les préjugés. Le fait de se balader à vélo permet de parcourir plus de distance, de toucher plus de gens et d’être plus visibles », explique une des militantes qui a participé à cette opération.

Avec des slogans du type « Féministe ? Ne restez pas seule parlez-en » ou encore « Toutes et tous pour une société égalitaire », « brisons nos chaines », « pas des poupées, pas des princesses, Stop au harcèlement de rue » « et vous, vous militez comment ? » les militantes ont suscité la curiosité.

olf3

Pour autant, l’accueil n’était pas toujours des plus chaleureux, parfois violent même. Elles ont essuyé des « rentre chez toi » ; « tu casses les couilles » ou débattu de la nécessité d’un changement en profondeur de la société, pour se faire entendre dire « il faut revenir à une société primaire, le problème c’est que les femmes ne sont plus à la maison pour éduquer les enfants ». Plus cocasse, un homme a demandé à l’une des militantes son avis sur la « culpabilité qui pèse sur les hommes qui n’arrivent pas à faire jouir les femmes », comme si il y avait une responsabilité masculine unique à l’orgasme féminin. Pour autant, ces remarques n’ont en rien entamé la motivation des militantes, qui sont encore plus convaincues de l’intérêt de ce genre d’action et qui ont d’ailleurs décidé de programmer très rapidement un atelier sur la sexualité féminine, en espérant retrouver dans les rangs, ce jeune homme si peu sensibilisé. Cela viendra renforcer leur évènement organisé dans le cadre de la Quinzaine de l’Egalité en Région Rhône-Alpes, en partenariat avec la Bibliothèque de la Part-Dieu : une table-ronde d’expert-e-s autour du clitoris et du plaisir féminin (7 octobre).

« Certaines personnes se hérissent dès qu’on prononce le mot féministe, mais on éveillait la curiosité et on a vu beaucoup de gens sourire ou nous encourager ». Selon les présidentes de l’antenne « l’opération a rencontré son public, près d’une trentaine de personnes ont pu être abordées et sensibilisées, de nombreuses personnes ont soutenu notre initiative et se disent prêtes à venir aux rencontres mensuelles ou aux Kféministes que nous allons mettre en place à la rentrée ».

olf2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s