Du 7 au 22 juin : Quinzaine des cultures LGBT à Lyon

Du 7 au 22 juin, de nombreuses animations, allant de l’apéro à la soirée clubbing, en passant par le cinéma et le théâtre, sont organisées au sein des associations et dans les établissements lyonnais, à l’occasion de la Marche des Fiertés.

Samedi 22 juin, la Nuit du cinéma LGBT, organisée dans l’amphithéâtre des Trois Gaules, viendra clore cette riche quinzaine des cultures. Pique-nique en musique à partir de 21h30. Début des projections à 22h30.

Au programme :

  • Les joies de la famille film suédois d’Ella Lemhagen – 2009
  • court-métrages
  • Better than Chocolate film canadien d’Anne Wheeler – 2004


adresse Où : amphithéâtre des Trois Gaules, Jardin des plantes, rue Lucien Sportisse, Lyon Ier

Cliquez ici pour voir le programme complet !

Publicités

Du 02 au 05 mai 2013, cap sur le Maghreb au Festival Cinémas du Sud !

Du 02 au 05 mai 2013, cap sur le Maghreb au Festival Cinémas du Sud !

Une 13ème édition faisant la part belle aux femmes cinéastes venues propager leur soif d’engagement et de liberté, au sein d’une programmation inscrite au cœur de l’actualité.

Au programme de ces quatre jours, une sélection de films venus du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, d’Égypte, de Syrie, du Liban et de Palestine.

Un festival ponctué aussi de rencontres et de débats avec les cinéastes, qui viendront présenter leurs films et échanger avec le public.

noname

Rendez-vous donc dès le 02 mai pour une soirée d’ouverture exceptionnelle, avec la projection de L’Amante du Rif, film présenté par sa réalisatrice Narjiss Nejjar !
Ne manquez pas non plus l’avant -première de Millefeuille de Nouri Bouzid, Dimanche 05 mai 2013 à 18h30

Plus d’information ci-dessous :

 

Jeudi 2 au dimanche 5 mai

Les séances seront présentées et animées par Abdellah Zerguine, directeur artistique de Regard Sud, et Michel Amarger, journaliste et critique de cinéma à Radio France Internationale.

Festival organisé par Regard Sud.
Toutes les projections ont lieu à l’Institut Lumière.

Jeudi 2 mai à 20h30 – SOIRÉE D’OUVERTURE
En présence de Narjiss Nejjar

L’Amante du Rif
De Narjiss Nejjar avec Nadia Kounda, Omar Lotfi, Nadia Niazi. (Maroc/France/Belgique, 2011, 1h30)
Aya rêve de trouver l’amour comme Carmen, son personnage préféré. Mais la personne qui lui ravit le coeur est un puissant trafiquant de haschisch, « Le Baron ». Après avoir acheté sa virginité à ses frères, il se révèle être un prince charmant illusoire… Par la réalisatrice des Yeux secs (2003).
Festival de Marrakech 2011.
En présence de Narjiss Nejjar.

Vendredi 3 mai

19h – Mohammad sauvé des eaux, en présence de Safaa Fathy
21h15 – Round Trip, en présence de Meyar Al Roumi

Mohammad sauvé des eaux
Documentaire de Safaa Fathy. (Egypte/France, 2012, 1h33)La cinéaste et poétesse Safaa Fathy : « Mon frère vivait en Haute-Egypte et souffrait d’insuffisance rénale. Ce film raconte son histoire, aborde les rapports au corps, à la religion, à la famille, mais aussi les bouleversements d’un pays confronté aux changements les plus rapides et aux contradictions les plus profondes de ses cinq mille ans d’histoire. »
En présence de Safaa Fathy.

 

Round Trip
De Meyar Al Roumi avec Alexandra Kahwagi, Ammar Haj Ahmad. (Syrie/France, 2011, 1h14)
Walid et Souhaire s’aiment mais ne sont pas mariés. Impossible alors de partager des moments d’intimité. Souhaire propose à Walid de l’accompagner pour un voyage à Téhéran où réside une amie… Un portrait de la Syrie contemporaine et une admirable évocation de l’amour et de l’intimité.
Meilleure actrice, Alexandra Kahwagi, Festival de Dubaï 2012.
En présence de Meyar Al Roumi.


Samedi 4 mai

15h – Comme si nous attrapions un cobra, en présence de Hala Alabdalla
18h- Pays rêvé, en présence de Jihane Chouaib
20h30 – Le Professeur, en présence de Mahmoud Ben Mahmoud


Comme si nous attrapions  un cobra

Documentaire de Hala Alabdalla. (Syrie/France, 2012, 2h)
S’appuyant sur la parole des caricaturistes, le film dessine le paysage actuel de la liberté d’expression au Proche- Orient : en Syrie, en Égypte, le combat des caricaturistes, la lutte des jeunes et un dialogue intime entre la réalisatrice et l’auteur syrienne Samar Yazbek… Réalisatrice, productrice (Ramafilm), Hala Alabdalla est une figure clé du cinéma syrien.
En présence de Hala Alabdalla.

Pays rêvé
Documentaire de Jihane Chouaib. (Liban, 2012, 1h25)
Avec la participation du dramaturge libanais Wajdi Mouawad, un portrait du Liban et d’une génération, une réflexion sur cette question : comment appartenir ?
Festival de San Sebastian 2012 (meilleur film, meilleur réalisateur), Prix Spécial du Jury au Festival Les Films du Monde de Montréal, Mostra Internationale de Sao Paulo.
En présence de Jihane Chouaib.

Le Professeur
De Mahmoud Ben Mahmoud avec Lobna Mlika, Ahmed Hafiène.
(Tunisie, 2011, 1h32)
Une histoire d’amour impossible sur fond de crise politique dans la Tunisie de la fin des années 1970… Formé à l’INSAS en Belgique, Mahmoud Ben Mahmoud anime des ateliers de scénario à l’Université libre de Bruxelles. Le Professeur est son quatrième film – son prochain film Fatwa sera produit par Luc et Jean-Pierre Dardenne.
Prix du Scénario, Journées Cinématographiques de Carthage 2012.
En présence de Mahmoud Ben Mahmoud.

Dimanche 5 mai
14h45 – Demande à ton ombre, en présence de Lamine Ammar-Khodja
16h45 – Le Téléphone arabe
18h30 – AVANT-PREMIÈRE Millefeuille, en présence de Nouri Bouzid

Demande à ton ombre
Documentaire de Lamine Ammar-Khodja.
(Algérie-France, 2012, 1h19)
Huit ans après avoir quitté l’Algérie pour la France, Lamine Ammar-Khodja met fin à son exil en janvier 2011, le jour du déclenchement des émeutes à Alger. Sur le ton de la comédie, le film relate les difficultés à retrouver sa place.
Festival de Dubaï 2012, Festival FID de Marseille 2012 (Prix du premier film), États généraux du film documentaire de Lussas.
En présence de Lamine Ammar-Khodja.

Le Téléphone arabe
De Sameh Zoabi avec Razi Shawahdeh, Bassem Loulou, Loai Nofi. (France/Palestine, 2011, 1h18)
Jawdat, jeune arabe israélien, veut s’amuser, trouver l’amour. Son père veut qu’il le rejoigne dans son combat contre l’antenne téléphonique installée dans un champ voisin…
Meilleur film au Boston Palestine Film 2011.

Avant-première Millefeuille

De Nouri Bouzid avec Souhir Ben Amara, Nour Mziou, Lofti Abdelli.
( Tunisie, 2012, 1h45)
Zaineb et Aïcha se battent pour leur indépendance en dépit des pressions sociales et religieuses. Nouri Bouzid (Les Sabots en or, L’Homme de cendres) a étudié le cinéma en Belgique et débuté auprès d’André Delvaux avant de retourner en Tunisie au début des années 1970. Son activité politique lui valut près de six ans de prison.
Festival Abu Dhabi, Journées Cinématographiques de Carthage 2012.
Sortie en salles le 5 juin 2013 (Paradis Films).
En présence de Nouri Bouzid.