Prostitution: l’abolition au sénat, c’est maintenant !

Ce jeudi 5 juin au Sénat, la délégation aux Droits des Femmes, sous la courageuse impulsion de Brigitte Gonthier-Maurin, a adopté le rapport se prononçant en faveur de la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel. Osez le féminisme ! salue ce nouveau pas vers l’abolition de la prostitution et souhaite à présent une inscription rapide de ce texte de loi, déjà adopté par l’Assemblée Nationale, à l’ordre du jour du Sénat.

La prostitution n’est pas « le plus vieux métier du monde » : elle est un des plus anciens avatars de la domination des hommes sur les femmes. Loin de l’image glamour que les machistes de tous bords s’obstinent à lui appliquer, la prostitution, quelles qu’en soient les conditions d’exercice, est une violence intolérable, où la misogynie se mêle à la marchandisation des êtres humains. Dans le pays dit « des Droits de l’Homme », les personnes prostituées sont dans leur immense majorité des femmes victimes de la traite d’êtres humains. Il est grand temps que le système prostitueur soit sérieusement attaqué.

En ce sens, l’abrogation du délit de racolage prévue par la proposition de loi est un pas décisif pour que les victimes du système prostitueur ne soient plus considérées comme des délinquant-e-s. La responsabilisation des « clients » et le renforcement de la lutte contre le proxénétisme, dispositions prévues dans cette proposition de loi, sont indispensables pour renverser la charge pénale vers les réels responsables de l’existence, de la permanence et de la prospérité de ce système.

Parallèlement, l’accompagnement des personnes qui souhaitent sortir de la prostitution demeure un facteur essentiel de la réussite d’une vraie politique abolitionniste. Nous rappelons que seuls des moyens conséquents alloués aux associations, ainsi qu’une attention particulière portée à la régularisation des prostitué-e-s sans papiers, seront à même de mettre durablement à mal le système prostitueur.

Partout dans le monde, les politiques réglementaristes ont montré leur échec. Inversement, l’abolitionnisme est reconnu par de nombreuses institutions comme la seule réponse pragmatique et efficace face aux réseaux de traite et à l’augmentation de la prostitution. Récemment le Parlement Européen, ainsi que le Conseil de l’Europe, ont voté des résolutions recommandant aux pays membres l’adoption de ce système qui a fait ses preuves dans les pays les plus féministes d’Europe : la Suède, la Norvège et l’Islande. Une proposition de loi est également en train de voir le jour au Canada, soutenue par le Prix Nobel de la Paix Jimmy Carter.

Là où la prostitution est abolie, l’égalité femmes-hommes gagne du terrain. La France ne peut pas rater ce train historique de progrès des droits humains. Osez le féminisme ! appelle donc le gouvernement et les sénatrices et sénateurs à achever l’effort entamé par l’Assemblée Nationale, et à programmer le texte à l’agenda du Sénat dès juillet. OLF ! restera mobilisée jusqu’au vote définitif de ce texte par le Parlement et demeurera vigilante sur la mise en place de l’ensemble des mesures prévues par la proposition de loi, car elles constituent un tout indissociable.

Publicités

Soirée 18 octobre ‘Prostitution, mythes et réalités’: fin des inscriptions

Bonjour,

Nous devons fermer les inscriptions pour notre soirée-événement « Prostitution, mythes et réalités ». En effet, les places étaient limitées. Nous en sommes désolées, nous organiserons d’autres actions autour de la question à l’avenir.
Merci à tou-te-s celles et ceux qui se sont inscrit-e-s : nous vous attendons demain à 20h au centre social Laënnec, situé au 63 rue Laënnec, 69008 Lyon !

L’équipe d’Osez le féminisme 69

Image