#BringBackOurGirls 100 jours que nous ne les oublions pas !

Mis en avant

Il y a 100 jours, dans la nuit du 13 au 14 avril 2014, plus de 200 lycéennes nigérianes étaient enlevées par des hommes armés appartenant à la secte islamiste Boko Haram. Osez Le Féminisme ne les oublie pas.

Cela fait aujourd’hui 100 jours qu’elles ont été enlevées. 100 jours de captivité et d’esclavage dans des conditions effroyables. Si certaines ont réussi à s’enfuir, il ne faut pas oublier que Boko Haram a perpétré depuis dans la même région du Nigéria d’autres exactions, enlevant d’autres jeunes filles, brûlant des écoles, maintenant un climat de terreur.

Dans les semaines qui ont suivi leur capture, de nombreux rassemblements ont eu lieu dans le monde et en France, en soutien à ces jeunes femmes et leurs familles, suivant leur mot d’ordre « Bring Back Our Girls ».

100 jours plus tard, Osez le féminisme ! n’oublie pas ces jeunes filles. La communauté internationale et l’opinion publique semblent s’être lassées de ce sujet et le gouvernement Nigérian semble avoir d’autres impératifs que celui d’agir activement pour leur retour. L’accès à l’éducation est un droit, nécessaire à l’émancipation des femmes et des filles. Ce droit doit être promu par la France à tous les niveaux. Nous n’acceptons pas que des jeunes filles soient sacrifiées face à l’impuissance des autorités régulières à agir.

Nous n’oublions pas non plus les promesses faites par plusieurs gouvernements occidentaux d’appuyer le gouvernement Nigérian et de lui permettre de les retrouver. Nous leur demandons, et en premier lieu au gouvernement français, de tenir leurs promesses et de contribuer au retour de ces jeunes filles dans leur famille.

Publicités

Mobilisons-nous ! Les défenseurs des droits des femmes & des enfants mettent en garde contre la future loi à propos de l’autorité parentale.

Il en va de la protection des femmes victimes de violences, séparées, qui sont – elles et leurs enfants en danger – , encore en danger après une séparation !

Les associations et collectifs de défense des droits des femmes mettent en garde contre la proposition de loi relative à l’autorité parentale à l’intérêt de l’enfant.

Nous vous invitons à signer la pétition : en cliquant ICI


Manifeste Protégez les Enfants signé par la Fédération Nationale Solidarité Femmes l’Association SOS les Mamans, le Collectif Abandon de Famille – Tolérance Zéro, le Collectif National pour les Droits des Femmes, les associations Femmes Solidaires, Libres Mariannes, Osez le Féminisme, l’Association Internationale des Victimes de l’Inceste (AIVI), la Voix de l’Enfant (974), La Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes (CLEF), le Collectif Féministe contre le Viol, le Mouvement Mondial des Mères, La Ligue du Droit International des Femmes, les associations Rose Jaune, Réussir Egalité Femmes-Hommes, Réseau Féministe « Ruptures », Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir (FDFA), Elu-e-s Contre les Violences faites aux Femmes (ECVF) SOS Sexisme, Les efFRONTé-e-s, leCollectif Libertaire Anti-Sexiste (CLAS)

Voici le rapport thématique que la Justice a rendu le 22 novembre 2013 : cliquez ICI

Voici un article paru dans le journal hebdomadaire « Le Nouvel Observateur » qui analyse cette note : cliquez ICI